le programme >> concerts du soir >> vendredi - 1er concert -
édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac...

édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac en jazz » se renouvelle, des concerts en plus et créé un nouveau rendez-vous à l’église de Calès pour accueillir Joëlle Léandre, la dame de feu, au lyrisme flamboyant et à voix basse.

 « Souillac en jazz » donne toute sa place aux musicien.ne.s émergent.e.s avec Rouge, trio ondoyant de Satie à E.S.T. mais aussi de Ravel à Tigran Hamasyan, sous les doigts de la pianiste Madeleine Cazenave.

 « Souillac en jazz » c’est la révolution du saxophone velouté de Daniel Erdmann, du violon du prestidigitateur Théo Ceccaldi et du vibraphone volant de Jim Hart.

C’est aussi celui qui, avec charisme et lyrisme parcourt le monde depuis plus de 15 ans, premier pianiste de jazz à jouer à la Cité interdite de Pékin, Yaron Herman s’arrêtera au pied de l’Abbaye de Souillac avec son trio « Songs Of  The Degrees ».

C’est aussi un match de doubles avec d’une part le légendaire Michel Portal et l'inventif du piano Bojan Z et d’autre part Vincent Peirani et Emile Parisien qui nous entraînerons dans une étreinte brûlante entre jazz et tango.  

 C’est également un soir « Les grottes de Lacave en jazz » avec le duo Gonam City du pianiste Marc Benham, du trompettiste Quentin Ghomari et leur carnet de route.

 Ces musiciens, filles et garçons, légendaires, au sommet de leur art ou en devenir pratiquent une musique décomplexée, prennent le rock, le tango, la soul, la pop music, la musique classique et les offrent au jazz, … leur jazz, pour notre 45e festival « Sim Copans ».

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.vendredi - 1er concert -
Vendredi 23 juillet 2021 Place Pierre Betz à Souillac (sous réserve de modification)
vendredi - 1er concert -

 programme sous réserve de modification et des conditions sanitaires en vigueur

Rouge

France

Rouge ?« Parce que c’est une couleur féminine forte, évocatrice de sentiments puissants comme l’amour et la révolte. » Dans l’univers de Rouge, trois pigments suffisent à déstabiliser les couleurs connues. La pianiste Madeleine Cazenave nous entraîne dans une odyssée chromatique. On explore avec bonheur leur spectre multicolore, entre les ondes classiques de Satie et de Ravel et les tons chauds-froids de Tigran Hamasyan ou E.S.T. déjà venus à Souillac. Leur premier album évoque une traversée orageuse, un cheminement aérien et sensible vers une éclaircie intérieure. Avec simplicité, les musiciens créent les conditions de l’immersion, contemplative et hypnotique, pour mieux nous entraîner au cœur de la douce tempête Rouge.

« Trio composé par Madeleine Cazenave dont la percussion sonne tranchante sous le bois des touches noires et blanches. La basse de Sylvain Didou et la batterie de Boris Louvet font s’envoler les volutes vers les cimes, ou vers les abysses selon la situation planétaire de l’auditeur ». Jean-Jacques Birgé, Drame.org

Jazz Migration #6 - Rouge
Concert proposé dans le cadre de Jazz Migration, dispositif d'accompagnement de musicien.ne.s émergent.e.s de jazz et musiques improvisées porté par AJC, avec le soutien du Ministère de la Culture, de la Fondation BNP Paribas, de la SACEM, du CNV, de l'ADAMI, de la SPEDIDAM, de la SCPP, de la SPPF, du FCM et de l'Institut Français.

AJC porte depuis 2002 Jazz Migration, programme d’accompagnement de musiciens émergents de la scène française, et a ainsi mis en lumière 200 musiciens, en organisant entre autres 800 concerts. Depuis 2016, Jazz Migration apporte à ses lauréats des outils de structuration et de professionnalisation ainsi qu’un important soutien à la diffusion, cherchant à accompagner ces jeunes musiciens dans le cadre d’un parcours global, adapté aux spécificités des musiciens de jazz.

Discographie
Derrière les paupières - Laborie jazz

Madeleine Cazenave : piano, 
Sylvain Didou : contrebasse,
Boris Louvet : batterie



.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr