Souillac en Jazz >> EDITORIAL 2018
édito

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région Occitanie –...

édito

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région Occitanie – Pyrénées Méditerranée et la Vallée de la Dordogne.

Souillac en jazz fait rayonner le territoire bien au-delà :

-                     En 2015-2016, avec le lancement de la réflexion sur ce qui allait devenir le réseau Occijazz en région.

-                     En 2017, avec l’enregistrement à Souillac du film sur le concert et la Victoire du jazz d’Emile Parisien pour France 3, Victoires du jazz dont le festival est membre de l’Académie ; avec également un documentaire d’Arte Allemagne réalisé en partie à Souillac, sur Vincent Peirani.

-                     En 2018 l’association rejoint l’AJC (association jazzé-croisé), collectif de 73 diffuseurs européens défendant une programmation réfléchie, construite sur une idée militante et progressiste du jazz : contemporain, créatif, généreux et dont le propos s’inscrit dans le cadre de projets culturels affirmés et citoyens.

-                     En 2019, c’est Jazz Migration, dispositif unique d’aide à destination de musiciens émergents de la scène jazz française, porté par l’AJC. Dans ce cadre, le festival fera découvrir à son public le trio Three Days of Forest.

Souillac en jazz, en touchant un public fidèle et curieux et en proposant des musiques et des musiciens inhabituels, contribue par ses retombées économiques au développement social du territoire. Nul doute que le trio Alain Bruel / Michel Marre / François Thuillier dans les grottes de Lacave ; l’époustouflant Andreas Schaerer, meilleur vocaliste international aux Echo Jazz Awards et prix « Révélation de l’année 2015 » de Jazz magazine ; le passionnant Henri Texier, aux mélodies identifiables entre toutes et à la musique apte à faire naître en nous les plus belles émotions ; le contrebassiste Avishai Cohen, au sommet de son art avec son nouveau trio et son flot de sensations, sauront attirer quelques milliers de visiteurs et faire … qu’avec la vingtaine de concerts gratuits des Cavale à Pinsac, Jazzepheen trio à Miers/Alvignac, Le Lot de Jazz, Filibusters, Les Tire-bouchons, Bismut-Minardi Chamber Jazz trio

Souillac soit en jazz.

 Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.EDITORIAL 2018
For our English-speaking friends



In 2018 I have decided to give the floor to Thomas de Pourquery, who was named artist of the year at the most recent Jazz Victories award ceremony. He delighted spectators at the Souillac jazz festival in 2015 and this year returns with his brand of jazz inspired by love.

The extraordinary thing about jazz is that it feeds on so many other types of music. We try to let it carry us away, we just try to play and be connected … convey the music …and when we succeed in doing that, the result is a magnificent circle.”*

Come and be carried away by jazz with its many echoes of chamber music or world music, of electronic, folk, punk and rock music or just jazz.


Come and be carried away by Whispering Souls in the caves at Lacave with Alioune Koné playing the kora and Olivier Py on the saxophone, by the Indian rhythms of Rudresh Mahanthappa in partnership with the Festival of Radio France Occitanie Montpellier, by a “Django”, a precious metal forged by a silversmith called Théo Ceccaldi, who won the award for most promising artist at the Jazz Victories award ceremony and whose poetic music enhances the brilliance of the master who inspires it.

Come and be carried away by one of the most emblematic figures of contemporary jazz in the person of Joshua Redman who marries the tradition of jazz with a multitude of other types of music as borne out by his encounters with Stevie Wonder, The Rolling Stones and Quincy Jones.

The 2018 festival will draw a magnificent circle.


Robert Peyrillou

Artistic Director and President of the Souillac Jazz Festival


*interview with French radio




.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr