Souillac en Jazz >> Contes et conférences
édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres...

édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres musiques. On essaie de se faire traverser, on essaie simplement de jouer, d’être connecté … laisser passer cette musique-là … et quand on arrive à la faire passer, c’est un cercle magnifique. »*

Venez vous faire traverser par le jazz, tour à tour musique de chambre ou musique du monde, tour à tour électronique, folk, punk, tour à tour rock ou jazz.

Venez vous faire traverser par un chuchotement d’âmes dans les grottes de Lacave avec la kora d’Alioune Koné et le saxophone d’Olivier Py, par la rythmique indienne de Rudresh Mahanthappa en partenariat avec le Festival Radio-France Occitanie Montpellier,  par un « Django », métal précieux, ciselé par un orfèvre du nom de Théo Ceccaldi l’artiste qui monte des dernières Victoires du jazz, qui déploie une poésie à faire briller le maître.

Venez vous faire traverser par une des figures vitales du jazz d’aujourd’hui Joshua Redman alliant tradition du jazz et univers multiples comme en témoignent ses rencontres  avec Stevie Wonder, The Rolling Stones ou Quincy Jones.

En 2018, ce sera un cercle magnifique.

*France culture

Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Contes et conférences
Organisés par la bibliothèque municipale et l'association Lire, voir et écouter
Contes et conférences

Agenda








 samedi 8 juillet
 à 17h 
  salle Du Bellay

conférence Léo Ferré : « La musique, les mots, le silence » de Colette Brogniart

D’abord, il y eut la musique dans la tête d’un enfant qui composait sans le savoir et qui dirigeait des orchestres imaginaires...
A onze ans, il met des notes sur la “Chanson d’automne” de  Verlaine. Par la suite, il mettra vingt deux poètes en musique : de Rutebeuf, XIIIe siècle, aux auteurs contemporains.
Il composera un oratorio : “La chanson du Mal Aimé” d’Apollinaire, des opéras, un ballet, une symphonie : “La symphonie interrompue”. Il dirigera un orchestre en 1954.

Comment faire connaitre la musique ? En devenant poète.
Comment faire connaitre la musique et la poésie ? En devenant chanteur.
Comment diriger des orchestres en chantant...

Une vie !

Cette conférence en avant-première du festival fait écho au concert de Tony Hymas dans les grottes de Lacave du mardi 18 juillet où le pianiste anglais jouera Léo Ferré 

 mercredi 19 juillet
 à 16h
  bibliothèque

 


conte & musique

Pierre et le Loup … et le jazz

The Amazing Keystone Big Band et la voix de Denis Podalydès(extraits fidèles au conte de Serge Prokofiev)

 

 

 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr