édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac...

édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac en jazz » se renouvelle, des concerts en plus et créé un nouveau rendez-vous à l’église de Calès pour accueillir Joëlle Léandre, la dame de feu, au lyrisme flamboyant et à voix basse.

 « Souillac en jazz » donne toute sa place aux musicien.ne.s émergent.e.s avec Rouge, trio ondoyant de Satie à E.S.T. mais aussi de Ravel à Tigran Hamasyan, sous les doigts de la pianiste Madeleine Cazenave.

 « Souillac en jazz » c’est la révolution du saxophone velouté de Daniel Erdmann, du violon du prestidigitateur Théo Ceccaldi et du vibraphone volant de Jim Hart.

C’est aussi celui qui, avec charisme et lyrisme parcourt le monde depuis plus de 15 ans, premier pianiste de jazz à jouer à la Cité interdite de Pékin, Yaron Herman s’arrêtera au pied de l’Abbaye de Souillac avec son trio « Songs Of  The Degrees ».

C’est aussi un match de doubles avec d’une part le légendaire Michel Portal et l'inventif du piano Bojan Z et d’autre part Vincent Peirani et Emile Parisien qui nous entraînerons dans une étreinte brûlante entre jazz et tango.  

 C’est également un soir « Les grottes de Lacave en jazz » avec le duo Gonam City du pianiste Marc Benham, du trompettiste Quentin Ghomari et leur carnet de route.

 Ces musiciens, filles et garçons, légendaires, au sommet de leur art ou en devenir pratiquent une musique décomplexée, prennent le rock, le tango, la soul, la pop music, la musique classique et les offrent au jazz, … leur jazz, pour notre 45e festival « Sim Copans ».

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.Dimanche
Dimanche 18 juillet 2021 à 17h église de Calès (sous réserve de modification)
Dimanche

programme sous réserve de modification et des conditions sanitaires en vigueur

Joëlle Léandre

France

Contrebassiste, improvisatrice, vocaliste, compositrice, Joëlle Léandre est une figure dominante dans l’histoire du jazz contemporain et de cette «musique improvisée européenne» qu’elle donne à entendre dans le monde entier avec une superbe boulimie ! Formidable virtuose de la contrebasse, elle a joué avec l’Intercontemporain de Boulez, travaillé avec John Cage qui a écrit spécialement pour elle, tout comme une vingtaine d’autres compositeurs d’aujourd’hui. Elle a joué et joue toujours avec les plus grands noms du jazz : John Zorn, Fred Frith, George Lewis, Steve Lacy, Anthony Braxton… En solo, dans cet exercice de générosité absolue, elle est l’une des plus  passionnantes et des plus novatrices. Vous n’avez jamais entendu (et ni vu !) Joëlle Léandre en solo ? C’est un «must» ! Réservez vos places !

« Le jardin de cordes de Joëlle Léandre et ses essences rares, c’est la certitude d’une jolie promenade, tout en abandon » Franpi Barriaux Citizenjazz

Discographie très sélective:

No comment (solo) – Fou records

Live in Israël – Kadima Collective

Journey – Nobusiness

Live at the Ulrichsberger Kaleidophon - Leo Records / Orkhêstra

Before After - RogueArt

 

A lire :

Joëlle Léandre, À voix basse, entretiens avec Franck Médioni (Ed. MF, 2009)

 

A voir :

Joëlle Léandre, Affamée,  un film de Christian Pouget diffusé le samedi 17 juillet en présence de l’artiste et du réalisateur au cinéma Le Paris de Souillac





.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr