édito

46e festival de jazz « Sim Copans » de Souillac !

La belle musique a résonné à Souillac en juillet 2021 grâce à l'implication de tous,  malgré des conditions compliquées, et au soutien de nos partenaires publics et privés et de nos fidèles spectateurs, un immense merci à eux tous!

La pandémie...

édito

46e festival de jazz « Sim Copans » de Souillac !

La belle musique a résonné à Souillac en juillet 2021 grâce à l'implication de tous,  malgré des conditions compliquées, et au soutien de nos partenaires publics et privés et de nos fidèles spectateurs, un immense merci à eux tous!

La pandémie change le monde, nous devons rebondir comme Martin Luther King qui a donné sa vie pour changer le monde, c’est ce rêve que véhiculent  nos musiciennes et musiciens, c’est ce rêve qui nous motive,  c’est ce rêve que Frank Cassenti réalise avec son film « Changer le monde » qu’il présentera à Souillac.

Après notre nouveau rendez-vous « live » à l’église de Calès qui a donné lieu à un CD de Joëlle Léandre « at Souillac en jazz », en 2022 outre celui-ci, ce sera un nouveau changement avec un concert gratuit pour la ville de Souillac et ses souillagais.

2022, c’est un tiers de musiciennes (violoncelle, voix, marimba, percussions, violon alto, clarinette) dont Ana Carla Maza, la fille de Carlos accueilli en 1993 et 2002, c’est le retour de Renaud Garcia-Fons avec cette année le pianiste Dorantes et la latinité de ces derniers avec « La Flor »et « Paseo a dos » ;  c’est l’Afrique de « Bengue » de Fidel Fourneyron et l’histoire de la migration. La migration, c’est aussi celle du jazz avec le trio Suzanne et le voyage sidéral et sidérant du 3e étage de la fusée Supersonic de Thomas de Pourquery et son « Back to the moon ». Bien sûr, nous ferons notre 17e voyage au centre de la terre dans les grottes de Lacave avec Eric Séva et Daniel Zimmermann.

2022, notre beau « fond de scène »,  l’abbatiale Sainte-Marie, sélectionnée par la mission Bern, commence sa restauration.

Que le voyage commence, … pour changer le monde !

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.mardi
Mardi 20 juillet 2021 dans les grottes de Lacave (transfert possible sur un autre site en fonction des conditions sanitaires)
mardi

 programme sous réserve de modification et des conditions sanitaires en vigueur

Gonam City

(Marc Benham piano, Quentin Ghomari trompette)

France

 

Le duo est né de la rencontre de deux personnalités fortes : Quentin Ghomari, trompettiste fondateur du groupe Papanosh, poète de l’instrument et alchimiste sonore et Marc Benham, pianiste cérébral et fougueux et que l’on pourrait définir comme un « strideman spatial », autant influencé par James P. Johnson que par Sun Ra.

Après avoir joué ensemble au sein de plusieurs orchestres, les deux amis décident de partager leur goût commun pour le Middle Jazz et les improvisations libres. Ils se lancent dans un premier essai en duo, volcanique et impressionnant de télépathie. Le groupe finit finaliste du concours Jazz Migration 2018.

C’est à un road trip musical au milieu d’un monde varié, décloisonné, d’où jaillissent autant de compositions originales que de standards-clins d’œil revisités avec malice auquel nous assisterons.

 

« Les compères prennent visiblement plaisir à faire plaisir, du grand jazz non dépouillé de swing, critère primordial du jazz. Deux noms à divulguer d’urgence » Jean-Louis Crassac La Vie Quercynoise

Gonam City c’est le résultat d’une rencontre comme la musique et le jazz en particulier en aime tant. Un sens du dialogue si l’on ose dire, une complicité entre un piano et une trompette. Pierre Gros Citizen Jazz

Une association poétique qui allie deux instrumentistes délicats qui se délectent autant à reprendre des standards (...) qu’à jouer avec la libre improvisation. Sophie Chambon Les Dernières Nouvelles du Jazz

Discographie :

Gonam City Neuklang 2018



 

 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr