Souillac en Jazz >> Whispering Souls
édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres...

édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres musiques. On essaie de se faire traverser, on essaie simplement de jouer, d’être connecté … laisser passer cette musique-là … et quand on arrive à la faire passer, c’est un cercle magnifique. »*

Venez vous faire traverser par le jazz, tour à tour musique de chambre ou musique du monde, tour à tour électronique, folk, punk, tour à tour rock ou jazz.

Venez vous faire traverser par un chuchotement d’âmes dans les grottes de Lacave avec la kora d’Alioune Koné et le saxophone d’Olivier Py, par la rythmique indienne de Rudresh Mahanthappa en partenariat avec le Festival Radio-France Occitanie Montpellier,  par un « Django », métal précieux, ciselé par un orfèvre du nom de Théo Ceccaldi l’artiste qui monte des dernières Victoires du jazz, qui déploie une poésie à faire briller le maître.

Venez vous faire traverser par une des figures vitales du jazz d’aujourd’hui Joshua Redman alliant tradition du jazz et univers multiples comme en témoignent ses rencontres  avec Stevie Wonder, The Rolling Stones ou Quincy Jones.

En 2018, ce sera un cercle magnifique.

*France culture

Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Whispering Souls
Mardi 17 juillet 2018 dans les grottes de Lacave (sous réserve de modification)
Whispering Souls

Agenda

Concert d'ouverture. 1er train à 20h20, dernier train à 21h précises ...

Olivier Py & Alioune Koné

Jouer dans les grottes de Lacave pour un duo qui travaille le son est très excitant.
Olivier Py aux saxophones et Alioune Koné à la kora, harpe mandingue à vingt-trois cordes, deux instruments acoustiques sont des orfèvres en la matière –musicale s’entend. Dans la grande salle à la voûte hautaine, les possibilités sonores sont démultipliées, un écrin pour que des mélodies simples et dépouillées explorent des voies neuves.
Olivier Py est un créateur aux multiples facettes, de formation initiale classique ; il se tourne rapidement vers le jazz et la musique improvisée.
Alioune Alioune Koné, multi-instrumentiste franco-malien, jouant sur des koras comportant des leviers chromatiques, prend ses distances avec la tradition.
Curieux créateurs de sons et de mélanges, exigeants, ils arpentent ensemble le fil du funambule qui, parce que ses gestes sont parfaits, conquiert l’espace, là-haut. Leur musique intimiste, presque dénudée, aux nuances africaines traditionnelles ou classiques, nourrie par de longues phrases de jazz est planante, onirique et apaisante.


Olivier Py, saxophones alto et soprano
Alioune Koné, kora chromatique









.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr