Souillac en Jazz >> Le Grand N'Dolé 2015
édito

46e festival de jazz « Sim Copans » de Souillac !

La belle musique a résonné à Souillac en juillet 2021 grâce à l'implication de tous,  malgré des conditions compliquées, et au soutien de nos partenaires publics et privés et de nos fidèles spectateurs, un immense merci à eux tous!

La pandémie...

édito

46e festival de jazz « Sim Copans » de Souillac !

La belle musique a résonné à Souillac en juillet 2021 grâce à l'implication de tous,  malgré des conditions compliquées, et au soutien de nos partenaires publics et privés et de nos fidèles spectateurs, un immense merci à eux tous!

La pandémie change le monde, nous devons rebondir comme Martin Luther King qui a donné sa vie pour changer le monde, c’est ce rêve que véhiculent  nos musiciennes et musiciens, c’est ce rêve qui nous motive,  c’est ce rêve que Frank Cassenti réalise avec son film « Changer le monde » qu’il présentera à Souillac.

Après notre nouveau rendez-vous « live » à l’église de Calès qui a donné lieu à un CD de Joëlle Léandre « at Souillac en jazz », en 2022 outre celui-ci, ce sera un nouveau changement avec un concert gratuit pour la ville de Souillac et ses souillagais.

2022, c’est un tiers de musiciennes (violoncelle, voix, marimba, percussions, violon alto, clarinette) dont Ana Carla Maza, la fille de Carlos accueilli en 1993 et 2002, c’est le retour de Renaud Garcia-Fons avec cette année le pianiste Dorantes et la latinité de ces derniers avec « La Flor »et « Paseo a dos » ;  c’est l’Afrique de « Bengue » de Fidel Fourneyron et l’histoire de la migration. La migration, c’est aussi celle du jazz avec le trio Suzanne et le voyage sidéral et sidérant du 3e étage de la fusée Supersonic de Thomas de Pourquery et son « Back to the moon ». Bien sûr, nous ferons notre 17e voyage au centre de la terre dans les grottes de Lacave avec Eric Séva et Daniel Zimmermann.

2022, notre beau « fond de scène »,  l’abbatiale Sainte-Marie, sélectionnée par la mission Bern, commence sa restauration.

Que le voyage commence, … pour changer le monde !

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.Le Grand N'Dolé 2015
A déguster en famille, entre amis et sans modération !
Le Grand N'Dolé 2015

 

Une musique de fanfare comme un plat de fête en famille. Avec leur parfums afro-caraïbe, les notes enivrent les esprit et délient les jambes !.

Le Grand N'dolé des familles est une fanfare afro-caraïbe de sept musiciens ( Saxophone basse, saxophones ténor et alto, trombone, percussions et cavaquinho / guitare), avec un répertoire principalement de compositions originales, pour un voyage de l'Afrique à l'Amérique du sud, en passant par les Caraïbes (afro-beat, compas, salsa, merengué, ska, mazurka...).

Le N'Dolé est une plante cultivée au Cameroun, utilisée comme base pour la préparation du plat traditionnel du même nom.

Le Grand N'Dole est une fanfare afro-caraïbe de sept musiciens (saxophone basse, saxophones ténor et alto, trombone, percussions et guitare/cavaquinho), issus de plusieurs fanfares de la région toulousaine dont Y'a Pas Dig et Le Mystère des Eléphants. Le répertoire est principalement celui de compositions originales, pour un voyage de l'Afrique à l'Amérique du Sud, en passant par les Caraïbes. Le N'Dole est une plante cultivée au Cameroun, utilisée comme base pour la préparation du plat traditionnel du même nom. La fanfare Le Grand N'Dole imagine sa musique comme un chaudron qui mijote pour le servir sous forme de fête en famille: c'est le temps d'un concert, un partage comme un repas longuement mitonné. Derrière cette comparaison, il y a une volonté de réunir, de rapprocher les êtres et de vivre des moments collectifs. Avec ses parfums afro-caraïbe (afro-beat, compas, meringué, salsa, etc.), la musique est festive, dansante, mais aussi, et surtout, teintée de ses propres racines. Les notes nourrissent les âmes, les corps, enivrent les esprits et délient les jambes, sur la scène ou dans la rue. «Festive et dansante, mais aussi et surtout teintée de ses propres racines, notre musique se partage en famille, après avoir longtemps mijoté. À déguster en famille et sans modération.»

Agenda 2015

 

Benjamin Weber : saxophone ténor
Céline Buisson : trombone
Paco Serrano Pozo : saxophone alto
Nicolas Mausmond : percussions
Stéphane Perruchet : percussions
Benjamin Nouvel : cavaquinho, guitare
Loïc Papillon : saxophone basse

 

 

 

 

 

 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr