Souillac en Jazz >> Omar Sosa Quintet
édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac...

édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac en jazz » se renouvelle, des concerts en plus et créé un nouveau rendez-vous à l’église de Calès pour accueillir Joëlle Léandre, la dame de feu, au lyrisme flamboyant et à voix basse.

 « Souillac en jazz » donne toute sa place aux musicien.ne.s émergent.e.s avec Rouge, trio ondoyant de Satie à E.S.T. mais aussi de Ravel à Tigran Hamasyan, sous les doigts de la pianiste Madeleine Cazenave.

 « Souillac en jazz » c’est la révolution du saxophone velouté de Daniel Erdmann, du violon du prestidigitateur Théo Ceccaldi et du vibraphone volant de Jim Hart.

C’est aussi celui qui, avec charisme et lyrisme parcourt le monde depuis plus de 15 ans, premier pianiste de jazz à jouer à la Cité interdite de Pékin, Yaron Herman s’arrêtera au pied de l’Abbaye de Souillac avec son trio « Songs Of  The Degrees ».

C’est aussi un match de doubles avec d’une part le légendaire Michel Portal et l'inventif du piano Bojan Z et d’autre part Vincent Peirani et Emile Parisien qui nous entraînerons dans une étreinte brûlante entre jazz et tango.  

 C’est également un soir « Les grottes de Lacave en jazz » avec le duo Gonam City du pianiste Marc Benham, du trompettiste Quentin Ghomari et leur carnet de route.

 Ces musiciens, filles et garçons, légendaires, au sommet de leur art ou en devenir pratiquent une musique décomplexée, prennent le rock, le tango, la soul, la pop music, la musique classique et les offrent au jazz, … leur jazz, pour notre 45e festival « Sim Copans ».

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.Omar Sosa Quintet
samedi 21 juillet 2012 - 21h15
place Pierre Betz - Souillac
Omar Sosa Quintet

Libre jazz, libre Afrique
Pianiste et compositeur cubain, Omar Sosa s’impose comme un musicien hors-norme et visionnaire dont la démarche originale est portée par la quête des éléments de la diaspora africaine disséminés au fil des siècles.  Ainsi, il suit le fil des traditions musicales et montre qu’elles ont à voir les unes avec les autres, qu’il est possible de les concilier, de maintenir vivants les sons de l’Afrique et de construire encore et toujours. Omar Sosa donne à partager la certitude que chaque son, chaque note, chaque émotion est transcendée et nous relie entre nous et à autre chose. Le swing, la danse, le rapport au corps, la spiritualité, qui donnent son âme à la musique, ont une origine commune, l’Afrique confisquée des esclaves. Dans l’inspiration d’Omar Sosa, dans ses rythmes et ses audaces, les cultures se réconcilient, les langues s’entremêlent (yoruba, arabe, anglais, espagnol, portugais), les instruments d’horizons dispersés se rencontrent. Sa connivence avec le jazz s’est nourrie des musiques des pianistes Oscar Peterson, Herbie Hancock, Chick Corea, Keith Jarrett, ainsi que des harmonies bop de Charlie Parker, des mélopées spiritualistes de John Coltrane et surtout du style si personnel de  Thelonious Monk. Sur scène, chaque personnage a sa silhouette et son aura : Leandro Saint Hill délie ses doigts et son souffle sur son saxophone, le géant bassiste Childo Tomas, souriant, sculpte la structure, le batteur Marque Gilmore peaufine ses tambours, Joo Kraus trompette l’émotion en sourdine et Omar Sosa balance au piano et au Fender Rhodes sa musique incroyable. Sérénité et spiritualité s’invitent à cette réunion et prennent leur essor : alors parfois la musique éclate et délire entraînant un Sosa habité, illuminé dans une danse frénétique, dans un tourbillon fou. « Afreecanos », concept kaléidoscopique et ouvert, dédié aux divinités du panthéon santériste et à la liberté du jazz, réconcilie les cultures par le truchement d’une musique neuve d’une bienfaisante spiritualité.     

 



Omar Sosa p
Leandro Saint Hill s, fl
Joo Kraus tp
Childo Tomas b
Marque Gilmore d

Récompenses
Deux Grammy’s Awards : en 2002 avec Sentir et en 2006 avec Mulatos
Independent Music Awards dans la catégorie Jazz Alabum pour Ceremony, janvier 2011

Discographie sélective
Alma avec Paolo Fresu, 2012. Bonsaï Music
Calma, 2011. Ota records
Ceremony, 2010. World village France
Afreecanos, 2008. World village France / Harmonia Mundi
Mulatos, 2004. Vivid sound Japan
Sentir, 2002. Ota
Free roots, 1997. Ota
Omar omar, 1996. Ota

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • .GALERIE:
    Omar Sosa Quintet Omar Sosa Quintet Omar Sosa Quintet Omar Sosa Quintet
     
    Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr