Souillac en Jazz >> Light Blazer
édito

A Jean-Louis Crassac

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région...

édito

A Jean-Louis Crassac

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région Occitanie – Pyrénées Méditerranée et la Vallée de la Dordogne.

Souillac en jazz fait rayonner le territoire bien au-delà :

-                     En 2015-2016, avec le lancement de la réflexion sur ce qui allait devenir le réseau Occijazz en région.

-                     En 2017, avec l’enregistrement à Souillac du film sur le concert et la Victoire du jazz d’Emile Parisien pour France 3, Victoires du jazz dont le festival est membre de l’Académie ; avec également un documentaire d’Arte Allemagne réalisé en partie à Souillac, sur Vincent Peirani.

-                     En 2018 l’association rejoint l’AJC (association jazzé-croisé), collectif de 73 diffuseurs européens défendant une programmation réfléchie, construite sur une idée militante et progressiste du jazz : contemporain, créatif, généreux et dont le propos s’inscrit dans le cadre de projets culturels affirmés et citoyens.

-                     En 2019, c’est Jazz Migration, dispositif unique d’aide à destination de musiciens émergents de la scène jazz française, porté par l’AJC. Dans ce cadre, le festival fera découvrir à son public le trio Three Days of Forest.

Souillac en jazz, en touchant un public fidèle et curieux et en proposant des musiques et des musiciens inhabituels, contribue par ses retombées économiques au développement social du territoire. Nul doute que le trio Alain Bruel / Michel Marre / François Thuillier dans les grottes de Lacave ; l’époustouflant Andreas Schaerer, meilleur vocaliste international aux Echo Jazz Awards et prix « Révélation de l’année 2015 » de Jazz magazine ; le passionnant Henri Texier, aux mélodies identifiables entre toutes et à la musique apte à faire naître en nous les plus belles émotions ; le contrebassiste Avishai Cohen, au sommet de son art avec son nouveau trio et son flot de sensations, sauront attirer quelques milliers de visiteurs et faire … qu’avec la vingtaine de concerts gratuits des Cavale à Pinsac, Jazzepheen trio à Miers/Alvignac, Le Lot de Jazz, Filibusters, Les Tire-bouchons, Bismut-Minardi Chamber Jazz trio

Souillac soit en jazz.

 Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Light Blazer
Dimanche 20 juillet à 21h15 à Pinsac - GRATUIT -
Light Blazer

Nouveau venu dans la fédération Grands Formats, qui regroupe les grands orchestres de jazz hexagonaux, Lightblazer est une jeune formation emmené par le saxophoniste Jonas Muel (il signe la totalité des morceaux). Composé de jeunes musiciens habitués aux grandes formations - tels le saxophoniste Julien Soro et le vibraphoniste Stephan Caracci qui émargent également chez Ping Machine -, Lightblazer a les attributs fusionnels des groupes de sa génération. Sa musique pleine de groove coloré et de basses saignantes mélange allègrement jazz et rock avec une verve zappaïenne évidente, notamment lorsque le vibraphone se lance dans une joute échevelée avec la guitare volubile de Yoann Kempst au cœur de « V.G (Papillomavirus) », morceau où s’illustre également le trompettiste Julien Silvand.

Si l’on peut rapprocher le propos d’une formation comme LeBocal, surtout quand la base rythmique - le bassiste Guillaume Marin et le remarquable batteur Julien Goepp - porte à ébullition la marmite à grands coups de funk grasseyant (« Stick Up »), les musiciens introduisent dans leur potion un arôme naturel inédit, celui du hip-hop. La présence du rappeur centrafricain Edash Quata éclaire Le Laboratoire autrement plus chaleureusement que les habituels néons. Lorsque débute « Kickback », certainement le morceau le plus intéressant de l’album, on est projeté au début de ce siècle chez les Anglais de The Herbaliser ou de Nightmares on Wax. Flow remarquable, musicalité de chaque instant, le MC de Lightblazer est le moteur de cet album.

 

Jonas Muel (ts, arr, comp), Julien Silvand (tp), Julien Soro (as), Julien Goepp (dms), Guillaume Martin (b), Yoann Kempst (g), Stephan Caracci (vib), Edash Quata (voc), Barbara Diôme, Lucile Lambert (vln, 7), Alexandra Vilain (vla, 7), Catherine Robert (cello, 7), Pierre Alam (voc, 3, 10)

Franpi Barriaux - Citizen Jazz -



 

 

 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr