Souillac en Jazz >> EDITORIAL 2018
édito

46e festival de jazz « Sim Copans » de Souillac !

La belle musique a résonné à Souillac en juillet 2021 grâce à l'implication de tous,  malgré des conditions compliquées, et au soutien de nos partenaires publics et privés et de nos fidèles spectateurs, un immense merci à eux tous!

La pandémie...

édito

46e festival de jazz « Sim Copans » de Souillac !

La belle musique a résonné à Souillac en juillet 2021 grâce à l'implication de tous,  malgré des conditions compliquées, et au soutien de nos partenaires publics et privés et de nos fidèles spectateurs, un immense merci à eux tous!

La pandémie change le monde, nous devons rebondir comme Martin Luther King qui a donné sa vie pour changer le monde, c’est ce rêve que véhiculent  nos musiciennes et musiciens, c’est ce rêve qui nous motive,  c’est ce rêve que Frank Cassenti réalise avec son film « Changer le monde » qu’il présentera à Souillac.

Après notre nouveau rendez-vous « live » à l’église de Calès qui a donné lieu à un CD de Joëlle Léandre « at Souillac en jazz », en 2022 outre celui-ci, ce sera un nouveau changement avec un concert gratuit pour la ville de Souillac et ses souillagais.

2022, c’est un tiers de musiciennes (violoncelle, voix, marimba, percussions, violon alto, clarinette) dont Ana Carla Maza, la fille de Carlos accueilli en 1993 et 2002, c’est le retour de Renaud Garcia-Fons avec cette année le pianiste Dorantes et la latinité de ces derniers avec « La Flor »et « Paseo a dos » ;  c’est l’Afrique de « Bengue » de Fidel Fourneyron et l’histoire de la migration. La migration, c’est aussi celle du jazz avec le trio Suzanne et le voyage sidéral et sidérant du 3e étage de la fusée Supersonic de Thomas de Pourquery et son « Back to the moon ». Bien sûr, nous ferons notre 17e voyage au centre de la terre dans les grottes de Lacave avec Eric Séva et Daniel Zimmermann.

2022, notre beau « fond de scène »,  l’abbatiale Sainte-Marie, sélectionnée par la mission Bern, commence sa restauration.

Que le voyage commence, … pour changer le monde !

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.EDITORIAL 2018
For our English-speaking friends



In 2018 I have decided to give the floor to Thomas de Pourquery, who was named artist of the year at the most recent Jazz Victories award ceremony. He delighted spectators at the Souillac jazz festival in 2015 and this year returns with his brand of jazz inspired by love.

The extraordinary thing about jazz is that it feeds on so many other types of music. We try to let it carry us away, we just try to play and be connected … convey the music …and when we succeed in doing that, the result is a magnificent circle.”*

Come and be carried away by jazz with its many echoes of chamber music or world music, of electronic, folk, punk and rock music or just jazz.


Come and be carried away by Whispering Souls in the caves at Lacave with Alioune Koné playing the kora and Olivier Py on the saxophone, by the Indian rhythms of Rudresh Mahanthappa in partnership with the Festival of Radio France Occitanie Montpellier, by a “Django”, a precious metal forged by a silversmith called Théo Ceccaldi, who won the award for most promising artist at the Jazz Victories award ceremony and whose poetic music enhances the brilliance of the master who inspires it.

Come and be carried away by one of the most emblematic figures of contemporary jazz in the person of Joshua Redman who marries the tradition of jazz with a multitude of other types of music as borne out by his encounters with Stevie Wonder, The Rolling Stones and Quincy Jones.

The 2018 festival will draw a magnificent circle.


Robert Peyrillou

Artistic Director and President of the Souillac Jazz Festival


*interview with French radio




.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr