Souillac en Jazz >> Louis Sclavis & François Raullin - 2017 -
édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres...

édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres musiques. On essaie de se faire traverser, on essaie simplement de jouer, d’être connecté … laisser passer cette musique-là … et quand on arrive à la faire passer, c’est un cercle magnifique. »*

Venez vous faire traverser par le jazz, tour à tour musique de chambre ou musique du monde, tour à tour électronique, folk, punk, tour à tour rock ou jazz.

Venez vous faire traverser par un chuchotement d’âmes dans les grottes de Lacave avec la kora d’Alioune Koné et le saxophone d’Olivier Py, par la rythmique indienne de Rudresh Mahanthappa en partenariat avec le Festival Radio-France Occitanie Montpellier,  par un « Django », métal précieux, ciselé par un orfèvre du nom de Théo Ceccaldi l’artiste qui monte des dernières Victoires du jazz, qui déploie une poésie à faire briller le maître.

Venez vous faire traverser par une des figures vitales du jazz d’aujourd’hui Joshua Redman alliant tradition du jazz et univers multiples comme en témoignent ses rencontres  avec Stevie Wonder, The Rolling Stones ou Quincy Jones.

En 2018, ce sera un cercle magnifique.

*France culture

Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Louis Sclavis & François Raullin - 2017 -
Saison 2017 - 2018 du théâtre de l'Usine à Saint Céré en partenariat avec Souillac en jazz.
Louis Sclavis & François Raullin - 2017 -

Les deux musiciens se rencontrent en 1980, au sein de l’ARFI. En 1985 Louis Sclavis forme son premier quartet avec François Raulin (piano, synthétiseur), Bruno Chevillon (contrebasse) et Christian Ville (batterie). C ‘est un succès, qui les mène sur le chemin des tournées et de nombreux festivals internationaux (avec notamment les CD “Chine” et “Rouge” sorti chez ECM). Ils enchaînent les créations et les rencontres, puis Louis Sclavis monte un nouveau sextet avec Bruno Chevillon, Francis Lassus, Dominique Pifarély, Yves Robert, et François Raulin, formation qui marque le jazz français des années 80 et 90. (CD “Duke on the air”, et CD“Les Violences de Rameau” sorti chez ECM). Un jazz créatif et ludique, dont Louis Sclavis est l’un des représentants européens les plus reconnus.
Nul doute que ces nombreuses années à jouer ensemble ont créé une connivence musicale intime très forte entre ces deux artistes.
Une complicité dans le jeu et l’improvisation à (re)découvrir.

Louis Sclavis s’est produit à Souillac en jazz en 1996 avec Aldo Romano et Henri Texier, en 1999 avec Daniel Humair et Bruno Chevillon et en 2006 avec Michel Portal, Bojan Z, Bruno Chevillon et Eric Echampard.

François Raulin s’est produit à Souillac avec La Marmite infernale et le chœur de la métropole Nelson Mandela à l’occasion du 30e festival.

 

Clarinette : Louis Sclavis
Piano : François Raulin





.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr