Souillac en Jazz >> Soweto Kinch (anglais)
édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac...

édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac en jazz » se renouvelle, des concerts en plus et créé un nouveau rendez-vous à l’église de Calès pour accueillir Joëlle Léandre, la dame de feu, au lyrisme flamboyant et à voix basse.

 « Souillac en jazz » donne toute sa place aux musicien.ne.s émergent.e.s avec Rouge, trio ondoyant de Satie à E.S.T. mais aussi de Ravel à Tigran Hamasyan, sous les doigts de la pianiste Madeleine Cazenave.

 « Souillac en jazz » c’est la révolution du saxophone velouté de Daniel Erdmann, du violon du prestidigitateur Théo Ceccaldi et du vibraphone volant de Jim Hart.

C’est aussi celui qui, avec charisme et lyrisme parcourt le monde depuis plus de 15 ans, premier pianiste de jazz à jouer à la Cité interdite de Pékin, Yaron Herman s’arrêtera au pied de l’Abbaye de Souillac avec son trio « Songs Of  The Degrees ».

C’est aussi un match de doubles avec d’une part le légendaire Michel Portal et l'inventif du piano Bojan Z et d’autre part Vincent Peirani et Emile Parisien qui nous entraînerons dans une étreinte brûlante entre jazz et tango.  

 C’est également un soir « Les grottes de Lacave en jazz » avec le duo Gonam City du pianiste Marc Benham, du trompettiste Quentin Ghomari et leur carnet de route.

 Ces musiciens, filles et garçons, légendaires, au sommet de leur art ou en devenir pratiquent une musique décomplexée, prennent le rock, le tango, la soul, la pop music, la musique classique et les offrent au jazz, … leur jazz, pour notre 45e festival « Sim Copans ».

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.Soweto Kinch (anglais)
Pour nos amis anglophones
Soweto Kinch (anglais)

Thursday 19 July 2012 at 21.15

Place Pierre Betz – Souillac

“The history of jazz is also the history of the Black American people and their protest movement” Sim Copans, 1975

Soweto Kinch, a British jazz saxophonist and hip hop singer, represents the new beat of 21st century Black Music. He was born in England to a Barbadian father and a British-Jamaican mother and his music talks of Birmingham, its vandalised and neglected suburbs, its hopes and its colourful Caribbean accents. His concert entitled “The New Emancipation” combines instrumental pieces with vocal sketches in a complex mix that is both powerful and convincing. Older work songs are the basis for the instrumental melodies which are highly be-bop. The clear, arresting sound of the saxophone introduces the narrative which is developed in the texts of the songs. Soweto Kinch slams, raps and criticises – sometimes in a frenzy of rage, sometimes with caustic humour – abuse in the world of finance, unbridled liberalism and a compartmentalised music industry trying to lay claim to protest music. Above all, he takes up the torch of the Black Music revolt against the condition of black people, against injustices that are the legacy of slavery – a wound that has still not healed. With its rap rhythm and deliberately rough style, Soweto Kinch’s music captivates and convinces. The tonic, joyous and swinging notes he produces on his saxophone are reminiscent of Wayne Shorter and John Coltrane and his music is a throwback to Jimi Hendrix and Max Roach. The inspiration and mastery of this young artist shine through a range of styles from bop to jazz fusion, guided by his intentions and energetic flair. The combination of jazz and rap traps the force that powers the fight for emancipation, channelling it into a culture that is resolutely forward-looking: “I do not talk about race but about culture. A culture that is constantly changing and which bears the weight of history. Believe me, this tradition is still alive and I am its child.”

 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr