Souillac en Jazz >> Soweto Kinch (anglais)
édito

Avec tristesse, l’Association pour le festival de jazz « Sim Copans » de Souillac a décidé de reporter son festival qui devait se dérouler du 18 au 25 juillet prochain.

Le 45e « Souillac en jazz » se déroulera du 17 au 24 juillet 2021

et nous sommes déjà  impatients de vous retrouver à nos côtés.

Afin...

édito

Avec tristesse, l’Association pour le festival de jazz « Sim Copans » de Souillac a décidé de reporter son festival qui devait se dérouler du 18 au 25 juillet prochain.

Le 45e « Souillac en jazz » se déroulera du 17 au 24 juillet 2021

et nous sommes déjà  impatients de vous retrouver à nos côtés.

Afin d’avoir la visibilité nécessaire à la poursuite de notre travail, il était nécessaire de réunir certaines conditions essentielles : la garantie des règles sanitaires strictes pour préserver la sécurité de nos bénévoles, de notre public, de nos artistes (certains pouvaient être empêchés suite aux restrictions de circulation dans l’espace Schengen), de nos prestataires. Il est de notre responsabilité de garantir la santé de tous. Il était également nécessaire d’avoir l'autorisation des autorités publiques et le soutien de nos partenaires publics mais aussi de nos partenaires privés qui subissent également une situation de crise sans précédent. 

Les risques sont trop importants et une annulation au dernier moment  compromettrait non seulement le festival 2020 mais également le devenir de notre association. La santé de la population l’emporte bien évidemment sur toutes les autres considérations, notre festival s’adresse à tous les publics, vulnérables ou non, et chacun doit pouvoir venir à Souillac sans la moindre crainte de cette pandémie, le jazz est une musique qui rassemble et qui ne discrimine pas les publics. Il ne serait pas concevable d’aller à la crèche et de ne pas aller à l’EHPAD comme chaque année par exemple.

Nous travaillons d’ores et déjà à reporter certains concerts hors saison et en juillet 2021.

Nous communiquerons rapidement auprès des spectateurs ayant réservé leurs billets.

Nous soutenons tous les professionnels de santé durement éprouvés depuis plusieurs semaines, certains de nos bénévoles en font partie, comme d’autres salariés des transports ou de l’alimentation.

Je salue l’engagement des bénévoles sur le pont depuis septembre dernier et m’associe à leur grande déception et je remercie pour leur compréhension les artistes et techniciens et pour leur soutien tous nos partenaires et prestataires.

 Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

 

.Soweto Kinch (anglais)
Pour nos amis anglophones
Soweto Kinch (anglais)

Thursday 19 July 2012 at 21.15

Place Pierre Betz – Souillac

“The history of jazz is also the history of the Black American people and their protest movement” Sim Copans, 1975

Soweto Kinch, a British jazz saxophonist and hip hop singer, represents the new beat of 21st century Black Music. He was born in England to a Barbadian father and a British-Jamaican mother and his music talks of Birmingham, its vandalised and neglected suburbs, its hopes and its colourful Caribbean accents. His concert entitled “The New Emancipation” combines instrumental pieces with vocal sketches in a complex mix that is both powerful and convincing. Older work songs are the basis for the instrumental melodies which are highly be-bop. The clear, arresting sound of the saxophone introduces the narrative which is developed in the texts of the songs. Soweto Kinch slams, raps and criticises – sometimes in a frenzy of rage, sometimes with caustic humour – abuse in the world of finance, unbridled liberalism and a compartmentalised music industry trying to lay claim to protest music. Above all, he takes up the torch of the Black Music revolt against the condition of black people, against injustices that are the legacy of slavery – a wound that has still not healed. With its rap rhythm and deliberately rough style, Soweto Kinch’s music captivates and convinces. The tonic, joyous and swinging notes he produces on his saxophone are reminiscent of Wayne Shorter and John Coltrane and his music is a throwback to Jimi Hendrix and Max Roach. The inspiration and mastery of this young artist shine through a range of styles from bop to jazz fusion, guided by his intentions and energetic flair. The combination of jazz and rap traps the force that powers the fight for emancipation, channelling it into a culture that is resolutely forward-looking: “I do not talk about race but about culture. A culture that is constantly changing and which bears the weight of history. Believe me, this tradition is still alive and I am its child.”

 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr