édito

En 2020, ce sont les femmes et les jeunes qui éclairent Souillac en jazz.

En 1976, pour le premier festival, à une exception, aucun n’était né …

Héloïse Divilly, batteure vous fera vibrer d’île en Isles, des Kerguelen à la Réunion en passant par l’Irlande de son père poète dont les textes chantés...

édito

En 2020, ce sont les femmes et les jeunes qui éclairent Souillac en jazz.

En 1976, pour le premier festival, à une exception, aucun n’était né …

Héloïse Divilly, batteure vous fera vibrer d’île en Isles, des Kerguelen à la Réunion en passant par l’Irlande de son père poète dont les textes chantés par Isabel Sörling parlent d’amour, de la vie et séduisent les amateurs de poésie, avec leur défricheur trio You, lauréat Jazz Migration 2020.

Naïssam Jalal, flûtiste passant de l’ombre à la lumière, Victoire du jazz 2019 et ses amis du quartet Altérité d’Edouard Ferlet, nous inviteront à entrer dans leur alchimie.

« Souillac en jazz » ce sera la révolution du saxophone velouté de Daniel Erdmann, du violon du prestidigitateur Théo Ceccaldi et du vibraphone volant de Jim Hart. Ce sera aussi celui qui, avec charisme et lyrisme parcourt le monde depuis 15 ans, premier pianiste de jazz à jouer à la Cité interdite de Pékin, Yaron Herman s’arrêtera au pied de l’Abbaye de Souillac avec son trio « Songs Of  The Degrees ». Son compatriote, le trompettiste Avishai Cohen viendra électriser l’Abbaye de toutes les couleurs de son Big Vicious.

« Souillac en jazz », sera également un soir « Les grottes de Lacave en jazz » avec le duo Gonam City et son carnet de route.

Ces jeunes musiciens, filles et garçons pratiquent une musique décomplexée, prennent le funk, le rock, la world, la soul, la pop music et les offrent au jazz, … leur jazz, pour notre 45e festival « Sim Copans ».

 Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.lundi
Lundi 15 juillet 2019 place de l'église à Pinsac (sous réserve de modification)
lundi

Agenda


En 2003, Souillac en Jazz organisait pour la première fois un concert à Pinsac avec un duo guitare chant. « Les visages s’éclairaient de sourire, les mains frappaient le rythme et les pieds battaient le tempo. La place était remplie. » Depuis, les soirées se sont étoffées mais « l’ambiance Pinsac », amorcée ce soir-là, conserve sa chaleur, sa convivialité de musique simplement partagée.

En 2019, le quintet de Prêle Abelanet, Cavale, prendra scène devant la charmante église de village et apportera un jazz nourri de cinéma, de cirque et de fête foraine, de rock et de tango, de musique du monde souvent venue des Balkans. Il crée des fragments de rêve et des tranches de vie qui s’interpénètrent dans des panoramas où se déploient des histoires. Accordéon, saxophone ténor, trompette, contrebasse, batterie, les cinq musiciens partagent leurs émotions, leur poésie. Les airs se teintent de fraîcheur et d’inattendu, de mélancolie et de joie de vivre.

Nul doute que, dans l’ambiance douce de la soirée lotoise, on se laissera conter une histoire remplie de surprises et d’aventures musicales.

 

Prêle Abelanet, composition, accordéon

Alexis Lenoir, saxophone ténor

Arne Wernink, trompette

Pierre Baradel, batterie

Olivier Chevoppe, contrebasse



 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr