Souillac en Jazz >> Editorial - 2016 -
édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac...

édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac en jazz » se renouvelle, des concerts en plus et créé un nouveau rendez-vous à l’église de Calès pour accueillir Joëlle Léandre, la dame de feu, au lyrisme flamboyant et à voix basse.

 « Souillac en jazz » donne toute sa place aux musicien.ne.s émergent.e.s avec Rouge, trio ondoyant de Satie à E.S.T. mais aussi de Ravel à Tigran Hamasyan, sous les doigts de la pianiste Madeleine Cazenave.

 « Souillac en jazz » c’est la révolution du saxophone velouté de Daniel Erdmann, du violon du prestidigitateur Théo Ceccaldi et du vibraphone volant de Jim Hart.

C’est aussi celui qui, avec charisme et lyrisme parcourt le monde depuis plus de 15 ans, premier pianiste de jazz à jouer à la Cité interdite de Pékin, Yaron Herman s’arrêtera au pied de l’Abbaye de Souillac avec son trio « Songs Of  The Degrees ».

C’est aussi un match de doubles avec d’une part le légendaire Michel Portal et le poète du piano Roberto Negro et d’autre part Vincent Peirani et Emile Parisien qui nous entraînerons dans une étreinte brûlante entre jazz et tango.  

 C’est également un soir « Les grottes de Lacave en jazz » avec le duo Gonam City du pianiste Marc Benham, du trompettiste Quentin Ghomari et leur carnet de route.

 Ces musiciens, filles et garçons, légendaires, au sommet de leur art ou en devenir pratiquent une musique décomplexée, prennent le rock, le tango, la soul, la pop music, la musique classique et les offrent au jazz, … leur jazz, pour notre 45e festival « Sim Copans ».

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.Editorial - 2016 -
For our English-speaking friends - 2016 -

Editorial
In memory of Jacques, who has departed this world to join Dexter Gordon, Art Tatum, Stan Getz and the others The organisers of the Souillac jazz festival, a professional performing arts event, are still reeling from the tragic events that took place in France in 2015, but are determined, in honour of the victims, to continue to support the freedom of creation and expression and the precept of living together in harmony. This is what the festival’s volunteers have been advocating for forty years with their partners in both the public and private sectors.
Every year the Souillac jazz festival provides an opportunity for musicians from many different backgrounds to interact with members of the public from all walks of life. It provides a platform for modern jazz with its many sources of inspiration and for the outpouring of emotions in music that is both generous and humane.
In 2016 the festival will bring together two cultures: Cuban Santería and Haitian Voodoo. It will feature an encounter between the trumpet, all-important on the new jazz scene in New York, and the master of the underground electronic sphere; an exhilarating interaction of jazz, punk, jubilant free jazz and great black music played by an ultra-dynamic, pocketformat brass band mingling with shades of ancient Egypt and New Orleans at its most exuberant on a Shrove Tuesday.
Come and join us in the festival and let us all share these values of communion and fraternity.
Robert Peyrillou, President and Artistic Director

Note: Sim Copans the festival’s founder, wrote the following in a preface to the book by
Paul Oliver entitled “The world of blues” : “In Cuba and Haiti, where thousands of slaves from the same region of Africa worked on huge plantations, the way in which African culture has survived to this day is astonishing”.
The “Creole spirits” project, the work of Omar Sosa and Jacques Schwarz-Bart will take us back to the African roots of jazz.




.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr