Souillac en Jazz >> Omar Sosa Quintet (anglais)
édito

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région Occitanie –...

édito

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région Occitanie – Pyrénées Méditerranée et la Vallée de la Dordogne.

Souillac en jazz fait rayonner le territoire bien au-delà :

-                     En 2015-2016, avec le lancement de la réflexion sur ce qui allait devenir le réseau Occijazz en région.

-                     En 2017, avec l’enregistrement à Souillac du film sur le concert et la Victoire du jazz d’Emile Parisien pour France 3, Victoires du jazz dont le festival est membre de l’Académie ; avec également un documentaire d’Arte Allemagne réalisé en partie à Souillac, sur Vincent Peirani.

-                     En 2018 l’association rejoint l’AJC (association jazzé-croisé), collectif de 73 diffuseurs européens défendant une programmation réfléchie, construite sur une idée militante et progressiste du jazz : contemporain, créatif, généreux et dont le propos s’inscrit dans le cadre de projets culturels affirmés et citoyens.

-                     En 2019, c’est Jazz Migration, dispositif unique d’aide à destination de musiciens émergents de la scène jazz française, porté par l’AJC. Dans ce cadre, le festival fera découvrir à son public le trio Three Days of Forest.

Souillac en jazz, en touchant un public fidèle et curieux et en proposant des musiques et des musiciens inhabituels, contribue par ses retombées économiques au développement social du territoire. Nul doute que le trio Alain Bruel / Michel Marre / François Thuillier dans les grottes de Lacave ; l’époustouflant Andreas Schaerer, meilleur vocaliste international aux Echo Jazz Awards et prix « Révélation de l’année 2015 » de Jazz magazine ; le passionnant Henri Texier, aux mélodies identifiables entre toutes et à la musique apte à faire naître en nous les plus belles émotions ; le contrebassiste Avishai Cohen, au sommet de son art avec son nouveau trio et son flot de sensations, sauront attirer quelques milliers de visiteurs et faire … qu’avec la vingtaine de concerts gratuits des Cavale à Pinsac, Jazzepheen trio à Miers/Alvignac, Le Lot de Jazz, Filibusters, Les Tire-bouchons, Bismut-Minardi Chamber Jazz trio

Souillac soit en jazz.

 Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Omar Sosa Quintet (anglais)
Pour nos amis anglophones
Omar Sosa Quintet (anglais)

Saturday 21 July 2012 at 21.15

Place Pierre Betz – Souillac

Free jazz, free Africa

The Cuban pianist and composer Omar Sosa can be described as an unusual but visionary musician whose distinctive style derives from his quest for the musical legacy of the African diaspora whose components have been scattered around the world over the centuries. He follows in the footsteps of musical tradition, shows how the various strands are inter-related and how it is possible to reconcile them, to keep the sounds of Africa alive and to go on creating. Omar Sosa makes us share in his firm belief that it is possible to transcend each sound, each note, each emotion and that this not only forges a link between us but also a link with something else. Swing, dance, the role of the body and spirituality, all of which give his music a soul, have a common origin in the confiscated Africa of slaves. In Omar Sosa’s inspired music, in his rhythms and his daring, cultures are reconciled and languages (Yoruba, Arabic, English, Spanish and Portuguese) co-exist. Instruments from a range of horizons come together. His connivance with jazz is borrowed from the music of pianists such as Oscar Peterson, Herbie Hancock, Chick Korea and Keith Jarrett and from the bop harmonies of Charlie Parker, the spiritualist threnodies of John Coltrane and above all from the highly personal style of Thelonious Monk. On stage every performer has his own profile and aura: Leandro Saint Hill’s fingers fly as he breathes life into his saxophone, the smiling giant double-bass player Childo Tomas, gives the music its structure, the percussionist Marque Gilmore seeks perfection on his drums, Joo Kraus introduces a note of understated emotion on his trumpet and Omar Sosa hammers out his music on his piano and his Fender Rhodes. Serenity and spirituality are key components in this quintet and are developed to the full: sometimes the music explodes and becomes delirious, taking possession of Sosa and dragging him into a dizzy whirl - a visionary in a frenzied dance. “Afreecanos”, a kaleidoscopic, open-ended concept dedicated to the gods of the Afro-Cuban Santeria religion and to the freedom of jazz, brings different cultures together in a new style of music imbued with benign spirituality.



.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr