Souillac en Jazz >> Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez
édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac...

édito

« Le jazz revient, le cœur en fête… on reste là tout ébloui par sa lumière … », merci Monsieur Trenet !

 « Souillac en jazz » en 2021, ce sont des femmes et hommes du jazz pour des rencontres intergénérationnelles grâce au soutien de tous nos partenaires en 2020.

 « Souillac en jazz » se renouvelle, des concerts en plus et créé un nouveau rendez-vous à l’église de Calès pour accueillir Joëlle Léandre, la dame de feu, au lyrisme flamboyant et à voix basse.

 « Souillac en jazz » donne toute sa place aux musicien.ne.s émergent.e.s avec Rouge, trio ondoyant de Satie à E.S.T. mais aussi de Ravel à Tigran Hamasyan, sous les doigts de la pianiste Madeleine Cazenave.

 « Souillac en jazz » c’est la révolution du saxophone velouté de Daniel Erdmann, du violon du prestidigitateur Théo Ceccaldi et du vibraphone volant de Jim Hart.

C’est aussi celui qui, avec charisme et lyrisme parcourt le monde depuis plus de 15 ans, premier pianiste de jazz à jouer à la Cité interdite de Pékin, Yaron Herman s’arrêtera au pied de l’Abbaye de Souillac avec son trio « Songs Of  The Degrees ».

C’est aussi un match de doubles avec d’une part le légendaire Michel Portal et l'inventif du piano Bojan Z et d’autre part Vincent Peirani et Emile Parisien qui nous entraînerons dans une étreinte brûlante entre jazz et tango.  

 C’est également un soir « Les grottes de Lacave en jazz » avec le duo Gonam City du pianiste Marc Benham, du trompettiste Quentin Ghomari et leur carnet de route.

 Ces musiciens, filles et garçons, légendaires, au sommet de leur art ou en devenir pratiquent une musique décomplexée, prennent le rock, le tango, la soul, la pop music, la musique classique et les offrent au jazz, … leur jazz, pour notre 45e festival « Sim Copans ».

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez
vendredi 20 juillet 2012 - 21h15
place Pierre Betz - Souillac
Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez

Enjoy Chalaba
Le pianiste allemand Joachim Kühn, le chanteur marocain joueur d’oud et de guembri Majid Bekkas, le batteur espagnol Ramon Lopez embarquent pour un voyage de jazz de l’autre côté de la Méditerranée, au pays des Gnawas et de l’Afrique transsaharienne. Joachim Kühn, nourri de son partage musical avec Ornette Coleman, aime le risque et navigue dans une combinaison du langage jazz d’avant-garde et des musiques traditionnelles orientales et africaines. Il n’est donc pas étonnant qu’il s’allie les multiples facettes de la culture de Majid Bekkas et celle du batteur adepte de flamenco et de musique indienne Ramon Lopez et constitue un trio sans leader. Unis par la recherche de la transe, cet état de jouissance qui se fonde sur le répétitif et l’obsessionnel pour trans-porter, trans-former, trans-figurer, les trois musiciens transcendent les mélodies. Le concert est aussi un voyage, avec en son centre « Chalaba », morceau du patrimoine gnawi, exposé de manière traditionnelle par la voix et le guembri de Majid Bekkas et embarqué dans l’univers jazz de Joachim Kühn, imprégné par la sobriété des rythmes frappés. D’autres escales en d’autres musiques, en d’autres émotions jalonnent le périple : le reggae dans « Enjoy », le flamenco dans « Asmaa », le lyrisme et la méditation sous l’influence des tablas et de la spiritualité gnawi, l’entrain, la joie et la danse, la modernité enfin, fille des éruditions et du goût de l’exploration. Il est alors temps de tendre l’oreille, de bloquer le regard sur l’un d’eux et de s’émerveiller de l’inventivité des dialogues guembri-batterie, de la grâce naturelle, convulsive ou apaisante des doigts sur le piano, de la résonance des peaux, de l’espièglerie d’un frappé ou des sonorités émouvantes. Puis de se laisser emporter par les flots poétiques.

 



Joachim Kühn, p, as
Majid Bekkas, guembri, voc
Ramon Lopez, d

Vidéo festival Essaouira (crédit Frédéric Canon)


Récompenses :  The German Record Critic’s Award pour l’album Chalaba, 2011.

Discographie sélective

Ensemble :
"Chalaba" chez ACT distrib. Harmonia Mundi 2011
"Out of the desert" chez ACT distrib. Harmonia Mundi 2009
"Kalimba" chez ACT distrib. Harmonia Mundi 2007

Joachim Kühn Trio & "hr Bigband at the JazzFest Berlin" chez ACT distrib. Harmonia Mundi 2011

Joachim Kühn / Archie Shepp "Wo ! Man" chez ArchieBall distrib. Harmonia Mundi 2011
Joachim Kühn "Free Ibiza" chez Out Note distrib. Harmonia Mundi 2011

Majid Bekkas "Mabrouk" chez Bee Jazz distrib. Abeille musique 2011
Majid Bekkas "Makenba" chez Igloo Records 2010

Ramon Lopez "Freedom Mow" Sextet Xabia Jazz distrib. Fresh sounds records 2010
Agusti Fernandez, Barry Guy, Ramon Lopez "Morning Glory" Maya Records 2010

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • .GALERIE:
    Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez
     
    Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr