Souillac en Jazz >> Jovial Guiguinche
édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres...

édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres musiques. On essaie de se faire traverser, on essaie simplement de jouer, d’être connecté … laisser passer cette musique-là … et quand on arrive à la faire passer, c’est un cercle magnifique. »*

Venez vous faire traverser par le jazz, tour à tour musique de chambre ou musique du monde, tour à tour électronique, folk, punk, tour à tour rock ou jazz.

Venez vous faire traverser par un chuchotement d’âmes dans les grottes de Lacave avec la kora d’Alioune Koné et le saxophone d’Olivier Py, par la rythmique indienne de Rudresh Mahanthappa en partenariat avec le Festival Radio-France Occitanie Montpellier,  par un « Django », métal précieux, ciselé par un orfèvre du nom de Théo Ceccaldi l’artiste qui monte des dernières Victoires du jazz, qui déploie une poésie à faire briller le maître.

Venez vous faire traverser par une des figures vitales du jazz d’aujourd’hui Joshua Redman alliant tradition du jazz et univers multiples comme en témoignent ses rencontres  avec Stevie Wonder, The Rolling Stones ou Quincy Jones.

En 2018, ce sera un cercle magnifique.

*France culture

Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Jovial Guiguinche
Collectif à géométrie variable
Jovial Guiguinche

Agenda

Jovial 
: d’une gaité simple et communicative
Guincher : puise son origine de l’Occitan et de l’Auvergnat, le ganche était le mouvement de jambes et de bras qui a donné son nom à la façon de danser très particulière pratiquée dans les guinguettes.

Les musiciens du collectif croisent musiques du monde, jazz et impro pour faire de la première soirée souillagaise du festival un soir d’été radieux. Sûr que les amoureux de la musique suivront ce Jovial Guiguinche comme on suit une guirlande multicolore et scintillante tout au long du festival.

Hervé Duret ; guitares
Guilhem Verger ; accordéon, voix et saxophones
Maxime Rouayroux ; batterie et objets
Guillaume Gardey de Soos ; trompette





.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr