édito

A Jean-Louis Crassac

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région...

édito

A Jean-Louis Crassac

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région Occitanie – Pyrénées Méditerranée et la Vallée de la Dordogne.

Souillac en jazz fait rayonner le territoire bien au-delà :

-                     En 2015-2016, avec le lancement de la réflexion sur ce qui allait devenir le réseau Occijazz en région.

-                     En 2017, avec l’enregistrement à Souillac du film sur le concert et la Victoire du jazz d’Emile Parisien pour France 3, Victoires du jazz dont le festival est membre de l’Académie ; avec également un documentaire d’Arte Allemagne réalisé en partie à Souillac, sur Vincent Peirani.

-                     En 2018 l’association rejoint l’AJC (association jazzé-croisé), collectif de 73 diffuseurs européens défendant une programmation réfléchie, construite sur une idée militante et progressiste du jazz : contemporain, créatif, généreux et dont le propos s’inscrit dans le cadre de projets culturels affirmés et citoyens.

-                     En 2019, c’est Jazz Migration, dispositif unique d’aide à destination de musiciens émergents de la scène jazz française, porté par l’AJC. Dans ce cadre, le festival fera découvrir à son public le trio Three Days of Forest.

Souillac en jazz, en touchant un public fidèle et curieux et en proposant des musiques et des musiciens inhabituels, contribue par ses retombées économiques au développement social du territoire. Nul doute que le trio Alain Bruel / Michel Marre / François Thuillier dans les grottes de Lacave ; l’époustouflant Andreas Schaerer, meilleur vocaliste international aux Echo Jazz Awards et prix « Révélation de l’année 2015 » de Jazz magazine ; le passionnant Henri Texier, aux mélodies identifiables entre toutes et à la musique apte à faire naître en nous les plus belles émotions ; le contrebassiste Avishai Cohen, au sommet de son art avec son nouveau trio et son flot de sensations, sauront attirer quelques milliers de visiteurs et faire … qu’avec la vingtaine de concerts gratuits des Cavale à Pinsac, Jazzepheen trio à Miers/Alvignac, Le Lot de Jazz, Filibusters, Les Tire-bouchons, Bismut-Minardi Chamber Jazz trio

Souillac soit en jazz.

 Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.vendredi
Vendredi 19 juillet 2019 Place Pierre Betz à Souillac (sous réserve de modification)
vendredi

Rejouer son destin

« Là, tout près, il y a toujours et encore de la musique à embrasser, pour rejouer son destin, remettre ses pas en de lointaines traces, faire apparaître des nouvelles sensations, vibrations différentes, redonner une âme à des compositions anciennes, oubliées, estompées… », ainsi Henri Texier définit-il l’élan qui l’a poussé à créer ce nouveau projet, Sand Woman. Il entraîne ses compagnons à recréer d’anciennes compositions qu’il avait jouées en solo, mais en multi instrumentiste, dans les années 1970-80. Pour créer, multiplier, diversifier l’émotion, aller au plus intime de chacun.e, le contrebassiste chercheur installe un univers immédiatement reconnaissable par ses mélodies. Les deux saxophonistes, Sébastien Texier et François Corneloup, jouent alors des alliances sonores pour apporter des couleurs chaleureuses ou des contrastes féconds. Du guitariste Manu Codjia, les fidèles de Souillac en jazz connaissent bien la puissance et la force mélodique des solos inspirés (il est venu 3 fois à Souillac). Aux côtés d’Henri Texier et sa contrebasse, figure de patriarche inspirant, bienveillant et protecteur, les pulsations rythmiques, dansantes et chantantes du jeune batteur Gautier Garrigue entraînent les chants et les improvisations sur des chemins neufs. Les émotions arrivent en force, ne laissent pas de répit, dans un flot de tendresse ou de tristesse, de colère et d’espoir, de rêve et d’étonnement. La spiritualité prodiguée par les coupoles de l’abbatiale romane se joindra à la force de la musique libre dans un grand bonheur de jazz.

 

Henri Texier, contrebasse

Sébastien Texier, saxophone alto et clarinette

François Corneloup, saxophone baryton

Manu Codjia, guitare

Gautier Garrigue, batterie

 

Récompenses :

2016, Grand prix de l’Académie Charles Cros

 

Discographie :

2018, Sand Woman – Label bleu - (programme concert de Souillac)

2017, Concert anniversaire 30 ans – Label bleu

2016, Dakota Mab - (Live At Theater Gütersloh) -Intuition Records

2015, Sky Dancers – Label bleu

2012, At “l’Improviste” – Label bleu

 





.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr