Souillac en Jazz >> Expos - 2018 -
édito

A Jean-Louis Crassac

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région...

édito

A Jean-Louis Crassac

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région Occitanie – Pyrénées Méditerranée et la Vallée de la Dordogne.

Souillac en jazz fait rayonner le territoire bien au-delà :

-                     En 2015-2016, avec le lancement de la réflexion sur ce qui allait devenir le réseau Occijazz en région.

-                     En 2017, avec l’enregistrement à Souillac du film sur le concert et la Victoire du jazz d’Emile Parisien pour France 3, Victoires du jazz dont le festival est membre de l’Académie ; avec également un documentaire d’Arte Allemagne réalisé en partie à Souillac, sur Vincent Peirani.

-                     En 2018 l’association rejoint l’AJC (association jazzé-croisé), collectif de 73 diffuseurs européens défendant une programmation réfléchie, construite sur une idée militante et progressiste du jazz : contemporain, créatif, généreux et dont le propos s’inscrit dans le cadre de projets culturels affirmés et citoyens.

-                     En 2019, c’est Jazz Migration, dispositif unique d’aide à destination de musiciens émergents de la scène jazz française, porté par l’AJC. Dans ce cadre, le festival fera découvrir à son public le trio Three Days of Forest.

Souillac en jazz, en touchant un public fidèle et curieux et en proposant des musiques et des musiciens inhabituels, contribue par ses retombées économiques au développement social du territoire. Nul doute que le trio Alain Bruel / Michel Marre / François Thuillier dans les grottes de Lacave ; l’époustouflant Andreas Schaerer, meilleur vocaliste international aux Echo Jazz Awards et prix « Révélation de l’année 2015 » de Jazz magazine ; le passionnant Henri Texier, aux mélodies identifiables entre toutes et à la musique apte à faire naître en nous les plus belles émotions ; le contrebassiste Avishai Cohen, au sommet de son art avec son nouveau trio et son flot de sensations, sauront attirer quelques milliers de visiteurs et faire … qu’avec la vingtaine de concerts gratuits des Cavale à Pinsac, Jazzepheen trio à Miers/Alvignac, Le Lot de Jazz, Filibusters, Les Tire-bouchons, Bismut-Minardi Chamber Jazz trio

Souillac soit en jazz.

 Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Expos - 2018 -
Pendant la durée du Festival...
Expos - 2018 -

AGENDA

ESPACE CULTUREL F. MITTERRAND du 11 au 21 juillet

(Bibliothèque municipale)

« Little Lou » autour du monde du jazz

Originaux du premier album de Little Lou de Jean Claverie.

Originaux du premier album de Little Lou.

Composée de 30 cadres 40 x 50 cm avec croquis de recherche, crayonné de mise en page, documents, un décor de dessin animé.

Little Lou descend tous les soirs au "Bird Nest", le bar en bas de chez lui, prendre une leçon de blues auprès du vieux Slim. Mais la vie n'est pas toujours facile dans le vieux Sud des années vingt.

Préfacée par Memphis Slim, une palpitante histoire de jazz et de gangsters, dans l'ambiance des années folles au cœur du vieux Sud.
Jean Claverie restitue à merveille cette ambiance en racontant l'histoire d'un enfant qui devient un célèbre pianiste.

Réalisation Macao et Cosmage en partenariat avec l’Association «Lire, voir et écouter»

 

 

SALLE SAINT MARTIN du 15 au 21 juillet (10h-13h / 16h-19h)

(Place du Beffroi)

 

« La couleur du Jazz »

C’est la couleur du Jazz.

Cela ne ressemble à rien d’autre.

Une sorte de parenthèse,

Une attente poétique,

en nous et au-dehors.

Cet ensemble d’Erwann Gauthier créateur du trophée des Victoires du jazz, convoque tous les vieux fantômes du jazz.

Ces fantômes familiers qu’on aime et qui nous accompagnent. Son travail se caractérise par son évidente qualité graphique et chromatique, mais il témoigne avant tout de sa folle admiration pour le jazz, les musiciens, les artistes qui composent sa mythologie intérieure.

C’est sa petite musique à lui qu’il nous propose généreusement à travers le flamboiement des couleurs et la stylisation des portraits d’Ella, Miles, Nina et les autres. La sècheresse du trait traduit l’épure d’une note, la brisure d’une voix. Elle tend vers l’essence même de cette musique et des destins parfois tragiques qui la composent. La simplicité des compositions traduit le rythme et l’exigence.

Les portraits d’Erwann Gauthier sont un magnifique hommage à l’histoire du jazz, à la fois réjouissant et énigmatique, à fleur de peau et d’oreille.

Alain Boulerot, photographe

 

CENTRE LECLERC du 15 au 22 juillet (horaire ouverture)

« Fond Sim Copans »









.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr