Souillac en Jazz >> Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez (anglais)
édito

46e festival de jazz « Sim Copans » de Souillac !

La belle musique a résonné à Souillac en juillet 2021 grâce à l'implication de tous,  malgré des conditions compliquées, et au soutien de nos partenaires publics et privés et de nos fidèles spectateurs, un immense merci à eux tous!

La pandémie...

édito

46e festival de jazz « Sim Copans » de Souillac !

La belle musique a résonné à Souillac en juillet 2021 grâce à l'implication de tous,  malgré des conditions compliquées, et au soutien de nos partenaires publics et privés et de nos fidèles spectateurs, un immense merci à eux tous!

La pandémie change le monde, nous devons rebondir comme Martin Luther King qui a donné sa vie pour changer le monde, c’est ce rêve que véhiculent  nos musiciennes et musiciens, c’est ce rêve qui nous motive,  c’est ce rêve que Frank Cassenti réalise avec son film « Changer le monde » qu’il présentera à Souillac.

Après notre nouveau rendez-vous « live » à l’église de Calès qui a donné lieu à un CD de Joëlle Léandre « at Souillac en jazz », en 2022 outre celui-ci, ce sera un nouveau changement avec un concert gratuit pour la ville de Souillac et ses souillagais.

2022, c’est un tiers de musiciennes (violoncelle, voix, marimba, percussions, violon alto, clarinette) dont Ana Carla Maza, la fille de Carlos accueilli en 1993 et 2002, c’est le retour de Renaud Garcia-Fons avec cette année le pianiste Dorantes et la latinité de ces derniers avec « La Flor »et « Paseo a dos » ;  c’est l’Afrique de « Bengue » de Fidel Fourneyron et l’histoire de la migration. La migration, c’est aussi celle du jazz avec le trio Suzanne et le voyage sidéral et sidérant du 3e étage de la fusée Supersonic de Thomas de Pourquery et son « Back to the moon ». Bien sûr, nous ferons notre 17e voyage au centre de la terre dans les grottes de Lacave avec Eric Séva et Daniel Zimmermann.

2022, notre beau « fond de scène »,  l’abbatiale Sainte-Marie, sélectionnée par la mission Bern, commence sa restauration.

Que le voyage commence, … pour changer le monde !

Robert Peyrillou, directeur artistique et président.

 

 

.Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez (anglais)
Pour nos amis anglophones
Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez (anglais)

Friday 20 July 2012 at 21.15

Place Pierre Betz – Souillac

Enjoy Chalaba

The German pianist Joachim Kühn, the Moroccan singer Majid Bekkas who also plays the oud and guembri and the Spanish percussionist Ramon Lopez will be taking us on a journey across the Mediterranean to the land of the Gnawa and trans-Saharan Africa. Joachim Kühn, inspired by his musical partnership with Ornette Coleman, likes taking risks and combines an avant-gardist style of jazz with traditional eastern and African music. It therefore comes as no surprise that he has brought together the many-facetted culture of Majid Bekkas with that of Ramon Lopez, a percussionist with an enthusiasm for flamenco and Indian music, to create a leaderless trio. The three musicians transcend melodies in their common quest for a trance-like state, a condition of sensual pleasure which is based on repetitive, almost obsessional phrasing and whose aim is to transport, transform and transfigure. The concert is also a journey with “Chalaba”, a core Gnawa song, at its centre. It is given expression in the traditional vocal manner by Majid Bekkas playing his guembri and is transposed into the world of jazz by Joachim Kühn who gives it a measured rhythmic beat. On this journey there are a number of musical stopovers that conjure up other emotions and impressions: reggae in “Enjoy”, flamenco in “Asmaa”, lyricism and meditation influenced by the tablas and Gnawi spirituality, joy, dance and last but not least modernity, born of tradition and a desire to venture into new territory. The time has come for us to listen attentively, to let our gaze rest on one of the artists and to marvel at the inventiveness of the dialogues between the guembri and the drums, at the natural grace of fingers energetically striking or gently stroking the keys of the piano, at the resonance produced by the membranes stretched across the instruments, at the teasing of a beat or at other moving sounds. And then to let the poetry of it all carry us away.



 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr