Souillac en Jazz >> Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez (anglais)
édito

A Jean-Louis Crassac

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région...

édito

A Jean-Louis Crassac

Souillac en jazz, avec ses bénévoles, multiplie depuis 43 ans les partenariats publics comme privés, de la Ville de Souillac avec ses bibliothèque et cinéma, aux associations locales en passant par des entreprises phares de la ville, commerces, artisans, professions libérales sans oublier le Département du Lot, la Région Occitanie – Pyrénées Méditerranée et la Vallée de la Dordogne.

Souillac en jazz fait rayonner le territoire bien au-delà :

-                     En 2015-2016, avec le lancement de la réflexion sur ce qui allait devenir le réseau Occijazz en région.

-                     En 2017, avec l’enregistrement à Souillac du film sur le concert et la Victoire du jazz d’Emile Parisien pour France 3, Victoires du jazz dont le festival est membre de l’Académie ; avec également un documentaire d’Arte Allemagne réalisé en partie à Souillac, sur Vincent Peirani.

-                     En 2018 l’association rejoint l’AJC (association jazzé-croisé), collectif de 73 diffuseurs européens défendant une programmation réfléchie, construite sur une idée militante et progressiste du jazz : contemporain, créatif, généreux et dont le propos s’inscrit dans le cadre de projets culturels affirmés et citoyens.

-                     En 2019, c’est Jazz Migration, dispositif unique d’aide à destination de musiciens émergents de la scène jazz française, porté par l’AJC. Dans ce cadre, le festival fera découvrir à son public le trio Three Days of Forest.

Souillac en jazz, en touchant un public fidèle et curieux et en proposant des musiques et des musiciens inhabituels, contribue par ses retombées économiques au développement social du territoire. Nul doute que le trio Alain Bruel / Michel Marre / François Thuillier dans les grottes de Lacave ; l’époustouflant Andreas Schaerer, meilleur vocaliste international aux Echo Jazz Awards et prix « Révélation de l’année 2015 » de Jazz magazine ; le passionnant Henri Texier, aux mélodies identifiables entre toutes et à la musique apte à faire naître en nous les plus belles émotions ; le contrebassiste Avishai Cohen, au sommet de son art avec son nouveau trio et son flot de sensations, sauront attirer quelques milliers de visiteurs et faire … qu’avec la vingtaine de concerts gratuits des Cavale à Pinsac, Jazzepheen trio à Miers/Alvignac, Le Lot de Jazz, Filibusters, Les Tire-bouchons, Bismut-Minardi Chamber Jazz trio

Souillac soit en jazz.

 Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez (anglais)
Pour nos amis anglophones
Joachim Kühn / Majid Bekkas / Ramon Lopez (anglais)

Friday 20 July 2012 at 21.15

Place Pierre Betz – Souillac

Enjoy Chalaba

The German pianist Joachim Kühn, the Moroccan singer Majid Bekkas who also plays the oud and guembri and the Spanish percussionist Ramon Lopez will be taking us on a journey across the Mediterranean to the land of the Gnawa and trans-Saharan Africa. Joachim Kühn, inspired by his musical partnership with Ornette Coleman, likes taking risks and combines an avant-gardist style of jazz with traditional eastern and African music. It therefore comes as no surprise that he has brought together the many-facetted culture of Majid Bekkas with that of Ramon Lopez, a percussionist with an enthusiasm for flamenco and Indian music, to create a leaderless trio. The three musicians transcend melodies in their common quest for a trance-like state, a condition of sensual pleasure which is based on repetitive, almost obsessional phrasing and whose aim is to transport, transform and transfigure. The concert is also a journey with “Chalaba”, a core Gnawa song, at its centre. It is given expression in the traditional vocal manner by Majid Bekkas playing his guembri and is transposed into the world of jazz by Joachim Kühn who gives it a measured rhythmic beat. On this journey there are a number of musical stopovers that conjure up other emotions and impressions: reggae in “Enjoy”, flamenco in “Asmaa”, lyricism and meditation influenced by the tablas and Gnawi spirituality, joy, dance and last but not least modernity, born of tradition and a desire to venture into new territory. The time has come for us to listen attentively, to let our gaze rest on one of the artists and to marvel at the inventiveness of the dialogues between the guembri and the drums, at the natural grace of fingers energetically striking or gently stroking the keys of the piano, at the resonance produced by the membranes stretched across the instruments, at the teasing of a beat or at other moving sounds. And then to let the poetry of it all carry us away.



 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr