autour du Festival >> archives >> certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero
édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres...

édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres musiques. On essaie de se faire traverser, on essaie simplement de jouer, d’être connecté … laisser passer cette musique-là … et quand on arrive à la faire passer, c’est un cercle magnifique. »*

Venez vous faire traverser par le jazz, tour à tour musique de chambre ou musique du monde, tour à tour électronique, folk, punk, tour à tour rock ou jazz.

Venez vous faire traverser par un chuchotement d’âmes dans les grottes de Lacave avec la kora d’Alioune Koné et le saxophone d’Olivier Py, par la rythmique indienne de Rudresh Mahanthappa en partenariat avec le Festival Radio-France Occitanie Montpellier,  par un « Django », métal précieux, ciselé par un orfèvre du nom de Théo Ceccaldi l’artiste qui monte des dernières Victoires du jazz, qui déploie une poésie à faire briller le maître.

Venez vous faire traverser par une des figures vitales du jazz d’aujourd’hui Joshua Redman alliant tradition du jazz et univers multiples comme en témoignent ses rencontres  avec Stevie Wonder, The Rolling Stones ou Quincy Jones.

En 2018, ce sera un cercle magnifique.

*France culture

Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero
certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero

Depuis 30 ans, l'artiste dessine des musiciens et depuis 6 ans il réalise ses carnets jazz.

Il rapporte les traces dessinées de la saveur du concert, les émotions, les remarques ou réflexions qui lui traversent l'esprit.

Il y exprime la liberté de cette musique qu'il aime, tel un vaisseau lâché dans la tempête avec un équipage de musiciens qui joue jusqu'à bout de souffle. La fugitive aquarelle qu'il utilise saisit alors sur le vif l'improvisation et la spontanéité du jazz. Elle restitue l'ambiance des clubs enfumés où les spectateurs côtoient les musiciens et partagent un verre ensemble.

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • .GALERIE:
    certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero certains dessins illustrant le site sont de Didier Locicero
     
    Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr