Souillac en Jazz >> Tony Hymas joue Léo Ferré
édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres...

édito

En 2018, j’ai décidé de céder la parole à Thomas de Pourquery l’artiste de l’année aux dernières Victoires du jazz, qui avait enchanté Souillac en 2015 et qui revient cette année tisser son jazz d’amour.

« Le jazz a ça d’extraordinaire que c’est la musique qui se nourrit de toutes les autres musiques. On essaie de se faire traverser, on essaie simplement de jouer, d’être connecté … laisser passer cette musique-là … et quand on arrive à la faire passer, c’est un cercle magnifique. »*

Venez vous faire traverser par le jazz, tour à tour musique de chambre ou musique du monde, tour à tour électronique, folk, punk, tour à tour rock ou jazz.

Venez vous faire traverser par un chuchotement d’âmes dans les grottes de Lacave avec la kora d’Alioune Koné et le saxophone d’Olivier Py, par la rythmique indienne de Rudresh Mahanthappa en partenariat avec le Festival Radio-France Occitanie Montpellier,  par un « Django », métal précieux, ciselé par un orfèvre du nom de Théo Ceccaldi l’artiste qui monte des dernières Victoires du jazz, qui déploie une poésie à faire briller le maître.

Venez vous faire traverser par une des figures vitales du jazz d’aujourd’hui Joshua Redman alliant tradition du jazz et univers multiples comme en témoignent ses rencontres  avec Stevie Wonder, The Rolling Stones ou Quincy Jones.

En 2018, ce sera un cercle magnifique.

*France culture

Robert Peyrillou, directeur artistique et président de Souillac en jazz

 

.Tony Hymas joue Léo Ferré
Mardi 18 juillet 2017 dans les grottes de Lacave
Tony Hymas joue Léo Ferré

Agenda

Concert d'ouverture.
1er train à 20h20, dernier train à 21h précises ...


Tony Hymas joue Léo Ferré

De 1963 à 1968, Léo Ferré vivait dans le Lot près de Gourdon dans une demeure qu’il avait nommée Perdrigal. Il y écrivait des chansons - notamment "Franco la Muerte" et "C'est le printemps" - et aussi, sans chercher à les faire publier des textes de réflexion et des poèmes. Il enregistra deux albums : "Ferré 64" et le double "Verlaine-Rimbaud".

Le pianiste britannique Tony Hymas, après avoir joué quelques titres de Ferré le 1er mai 2015, se plonge dans l’œuvre du chanteur et révèle une facette neuve d’une quinzaine de chansons. Tony Hymas, fondateur du groupe Ursus Minor avec lequel il a réalisé quatre albums, est un musicien éclectique, en constante recherche. Après avoir mis le rock à son clavier, il a travaillé avec des musiciens amérindiens, s’est frotté à la musique de films, a contribué à des concertos et joué avec les plus grands du jazz.

De Ferré, on connaît la puissance des mots. Seul au piano, dans la grotte attentive, Tony Hymas ouvrira une voie nouvelle et la musique seule, dégagée du texte, réveillera la douceur et la violence, la tendresse et la vitalité d’un chanteur inoubliable.

Tony Hymas, piano



Discographie selective

2016 Tony Hymas joue Léo Ferré (Nato)
2016 Ursus Minor,
What Matters Now, (Hope Street)
2014 Chroniques de résistance (Nato)
2012 Hymas & The Bates Brothers, Blue Door (Nato)
2010 Ursus Minor,
I will not take “but” for an answer (Hope street)
2010 De l’origine du monde (Nato)
2007 Erik satie et autres messieurs, Airs de jeux, (Nato)
2007 Michel Portal, Birdwatcher (Emarcy universal)
2006 Ursus Minor, Nucular (Hope street)
2005 Ursus Minor, Zugzwang (Hope Street)
1996 Collectif pour un autre futur, Buenaventura Durruti, (Nato)

 

 

 

 

 

 

 

.PARTAGER:
  • Facebook
  • Twitter
  • Wikio
  • Digg
  • Scoopeo
  • Technorati
  • myspace

  • .GALERIE:
    Tony Hymas joue Léo Ferré
     
    Souillac en Jazz - BP 10016 46200 Souillac - tél: +33565370493 - info@souillacenjazz.fr